Région N°7 : Zone de transition

15 juin

De retour sur les routes après quelques mois de bivouac idyllique dans région préservée.
Des autochtones masqués m’avertissent que j’approche des régions covidées, j’en profite donc pour visiter un petit canton repéré en amont qui fait l’objet d’un pèlerinage bien connu des bibliothécaires. En effet, cette charmante région abrite deux lieux légendaires :

La caverne de la Photocopieuse d’Or, tout d’abord. Difficile à trouver, elle ne figure sur aucune carte et son emplacement se transmet oralement de N+1 à N+1 depuis des générations. Il m’a fallu redoubler de ruse pour gagner la confiance d’un pèlerin et accéder au site miraculeux. Pensez, cette machine merveilleuse, qui est en parfait état de marche depuis des temps immémoriaux, n’a jamais fait l’objet d’une DIT et fait même du A3 couleur recto-verso. Après un bref temps de recueillement, je lance l’impression du planning de service public en format paysage à la demande expresse du Konservator, à qui je vais visiblement devoir redonner une formation Libre Office à mon retour.

La source Ekesapelorio Poldok, ensuite. On vient de loin pour y puiser les idées avant-gardistes qui feront mouche lors des congrès nationaux, et que l’on s’empressera d’enseigner ensuite à travers tout le territoire aux professionnels avides de bâtir les bibliothèques innovantes de demain. La rivière de la Co-Construction en est un malicieux prolongement.

Avant de reprendre le volant, je remarque une manifestation de locaux devant une vitrine d’agents immobiliers. Mon intuition me dit que l’arrivée croissante de parisiens fuyant la capitale n’y est pas pour rien.
Ce petit coin de paradis n’en a plus pour très longtemps.
Croque-monsieur, salade verte, demi de blonde, clope.